Au Coeur de la Respiration

par Amy Landry

Tout au long de la pratique du Yoga, de la méditation ou du Pranayama, l’accent est largement mis sur la respiration. Malheureusement, au quotidien, nous ne nous portons notre attention que trop rarement vers notre souffle et la façon dont il affecte notre mode de vie en temps réel.

J’ai récemment eu la chance d’assister au cours d’ « Anatomie et Physiologie appliquées » animé par Simon Borg-Olivier, Physiothérapiste et Yogi passionné.

Aux côtés de Roger Price, « Physiologiste de la Respiration et Thérapiste du souffle et des modifications comportementales », Simon a longuement développé (et démontré) le thème de la respiration. Grâce à eux j’ai découvert plusieurs éléments incroyables liés au souffle et la manière dont ils peuvent transformer votre vie de manière radicale!

En voici quelques uns:

1. La respiration n’est pas qu’une histoire d’Oxygène. L’air contient 21% d’oxygène et le corps n’en a besoin que de 5%. L’essentiel concerne le Dioxyde Carbone!

2. Respirer par la bouche peut, à long terme, provoquer un rétrécissement de la mâchoire, résultant dans un désalignement des dents (ou une récidive après le retrait de bagues).

3. La respiration par la bouche est la cause première dans le développement du zézaiement chez les jeunes enfants.

4. Le besoin de se lever la nuit pour uriner est le plus souvent lié au fait de respirer la bouche ouverte pendant son sommeil. Respirer par la bouche cause un rétrécissement de la vessie, donnant la sensation d’une envie pressante!

5. Plus vous respirez (hyper ventilation) , plus vous avez faim et plus l’acidité se développe dans le corps .

6. Durant le pratique de sports, l’intensité de l’effort doit toujours permettre une respiration régulière par le nez.

7. Durant notre sommeil, nous changeons de côté approximativement toutes les 30 minutes, ce qui correspond en majeure partie à l’alternance du passage du souffle dans les narines.

8. Le nez renferme un système de filtration de l’air en 4 étapes. En respirant par la bouche, vous accédez directement à l’étape 4, ce qui aura pour conséquences douleurs de gorge, infection des amygdales voire même des oreilles.

9. L’asthme est bien souvent mal diagnostiqué. Il s’agit généralement d’une pathologie héréditaire, et si vous êtes né avec il vous suivra tout au long de votre vie. Néanmoins, en suivant une cure adaptée axée sur la respiration et en opérant un changement des facteurs extérieurs, vous pourrez avoir une chance de vous débarrasser de votre inhalateur  et de tous traitements à base de stéroïdes pour le restant de vos jours.

10. Inspirer par le nez et expirer par la bouche affecte l’équilibre du taux de CO2 dans le corps, entraînant une diminution de la quantité de dioxyde de carbone; En retenant le souffle, il est possible d’augmenter la quantité de CO2 et d’aider à rééquilibrer le niveau de pH.

11. Si la surface totale des poumons était déroulée au sol, ils recouvriraient la totalité d’un court de tennis.

Maintenant, à vous de respirer!

Publicités

Tags:,

Catégories : anatomie

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :