« Tapas » et « Agni », chaud devant!

Yoga – Feel the Heat!

de Sue Fuller – Wellbeingworldonline

Depuis plus de 3000 ans, les yogis utilisent différentes techniques pour débarrasser le corps et l’esprit des toxines et des impuretés accumulées.

Augmenter les « tapas » (chaleur interne)  tout en entretenant et alimentant le feu intérieur aussi appelé « agni », leur permettait d’atteindre cet objectif ainsi que d’obtenir toutes sortes de bénéfices.

Les techniques pour augmenter la chaleur interne aident à garder un corps fort et en bonne santé, débarrassé des tensions, un esprit clair et concentré , l’équilibre tant sur le plan physique qu’émotionnel ainsi qu’une vision nette de sa connexion à l’univers.

En leur permettant d’éloigner impuretés, ignorance et illusion, ces pratiques avaient pour but d’assister les yogis dans leur évolution spirituelle .

Pour réchauffer efficacement le corps depuis l’intérieur, deux techniques sont nécessaires. La première est le pranayama, ou contrôle du souffle, et la deuxième est appelée bandhas ( technique des verrous internes).

Comme dans toute combustion, l’air est indispensable pour allumer et entretenir une flamme saine; on le retrouve ici sous la forme du souffle ou pranayama. Afin de garder le feu sous contrôle et la flamme stable, la respiration doit rester constante et équilibrée. L’inspiration et l’expiration réguleront le feu interne et les rétentions du souffle (kumbhaka) aident à intensifier la chaleur.

Il est également essentiel de reconnaitre l’importance de l’activation des bandhas ( verrous  ou scellés énergétiques ), ceux-ci jouant un rôle crucial dans la conservation et l’utilisation des tapas ( chaleur interne).

Les bandhas sont appliqués dans l’objectif de verrouiller la chaleur générée à l’intérieur du corps; cette dernière en verra son intensité augmentée, accélérant ainsi le processus de purification en aidant à défaire les blocages installés dans les canaux énergétiques (nadis),  libérant ainsi toute tension physique ou émotionnelle.

Il est important de considérer les bandhas du point de vue énergétique plutôt que comme une simple contraction musculaire, ceux-ci verrouillant et reliant entre eux les systèmes internes. Cependant, lors de l’apprentissage de l’activation et de la localisation des bandhas, il est nécessaire de commencer par activer les muscles engagés lors de la contraction pour ensuite y porter le centre de son attention.

Les Bandhas

Mula Bandha – le verrou de la racine

Un moyen simple pour activer le verrou de la racine consiste à soulever les muscles du plancher pelvien. Cette pratique permet ensuite de localiser le verrou et d’activer mula bandha de manie isolée. Sa localisation exacte est située au niveau du col de l’utérus chez la femme et du périnée chez l’homme.

 Pour activer le feu interne (agni) , actionnez mula  bandha à l’inspiration, puis retenez le souffle à la fin de l’inspiration et augmentez l’intensité du verrou afin d’augmenter le niveau de chaleur interne (tapas). Relâchez lentement mula bande à l’expiration.

Uddiyana Bandha – le verrou abdominal

Une fois Mula Bandha engagé, continuez à soulever les muscles internes puis les muscles du « centre » ( les abdominaux profonds) jusqu’à aspirer le nombril vers la colonne vertébrale. 

Pour augmenter agni et tapas, engagez ces deux verrous à l’inspiration puis accentuez-les tout en retenant le souffle; relâchez à l’expiration

 

Jalandhara Bandha – le verrou de la gorge

Jalandhara bandha est activé lors de la rétention interne du souffle ; roulez la pointe de la langue vers l’arrière du palais et descendez le menton vers la poitrine. Pensez toujours à relâcher le verrou avant d’expirer.

Maha Bandha – le grand verrouillage

On parle de grand verouillage lorsque les trois bandhas sont engagés simultanément. Ils doivent être activés dans l’ordre; engagez mula bandha puis unniyana bandha à l’inspiration, puis sur une rétention interne du souffle, activez Jalandhara bandha. En sens inverse, defaites d’abord Jalandhara bandha avant de relâcher la rétention du souffle puis expirez tout en désengageant Uddiyana Bandha et finalement Mula bandha.

Lorsque vous pratiquez ces techniques, il est important de ne pas confondre chaleur interne et externe. La chaleur doit être générée depuis l’intérieur et retenue dans le corps pour profiter du réchauffement interne et des bénéfices liés, débarrassant corps et esprit des impuretés tant sur le plan physique qu’émotionnel.

 

Publicités

Tags:, , , ,

Catégories : ayurveda, Recent, santé

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :